[Livre Blanc] Le Growth Hacking, nouvel allié de l’engagement client (Vol. 3/3)

Le Growth Hacking peut sembler être une promesse démesurée quand on le traduit littéralement par « hacker la croissance ». Sur Twitter, comme un énième hashtag à la mode, la discipline est associée au pouvoir fantasmatique de décupler ses résultats en quelques clics.

Tous ces raccourcis ne donnent pas beaucoup de crédit à cette nouvelle discipline, dont les raisons de l’émergence sont pourtant autant de points d’attention que les grands groupes se doivent aujourd’hui d’analyser.

Pour aller plus loin : 6 growthhacks sur Twitter pour accélérer votre croissance dès aujourd’hui

L’arrivée de Facebook en 2004 est au web ce que la chute du mur est à la fin du 20ème siècle : un changement de paradigme.

recherches-growth-hackMalgré sa sonorité agaçante, presque frimeuse et son cantonnement aux start-ups, le growthhacking est bel et bien un des fruits de ce grand bouleversement.

Pourquoi ? En 1996, le web pouvait se résumer à 16 millions d’utilisateurs irréguliers sur de bruyants modems, aujourd’hui on recense plus de 2 milliards de personnes connectées à n’importe quelle heure, n’importe où, sur toutes tailles d’écrans. Vos consommateurs s’expriment partout, quand ils le souhaitent, aux yeux de tous et ce sur de gigantesques plateformes (Facebook, Twitter, Instagram, Wechat, Whatsapp, Messenger…). Le monopole de la distribution s’effondre, Facebook propose au premier venu un accès quali é à 1,6 milliards de personnes. Le projet de votre voisine de palier peut être nancé par d’autres internautes.

Bref, vous l’avez compris, le web s’est démocratisé en passant d’un club VIP à un gigantesque carnaval.

Le growthhacker représente ce nouvel employé logiquement hybride, à la croisée du marketing enfin adapté au digital, de l’innovation et du code. Il est capable de comprendre cette nouvelle grande fête et, surtout, de naviguer au sein de ces “super-plateformes” : vos lieux désormais incontournables d’engagement client.

Pour aller plus loin : Le Growth Hacking : une arme de croissance pour votre relation client

Le but d’un growthhacker sera toujours le même : comprendre l’expérience utilisateur globale et en déduire des expériences (organiques ou payantes) qui accélèrent votre business model. Pour cela, il mesure, il itère, il “scrape” des données, il automatise, il A/B teste à grande échelle… Autant de verbes, de ré exes et de néologismes absents dans le marketing feutré des années 90. Toute cette doxa naissante n’est pas reservée aux start-ups à faibles budgets mais constitue bel et bien une nouvelle manière d’appréhender votre marketing en 2016, avec ses règles propres qu’il nous faudra ici rappeler.

Pour approfondir vos connaissances en Growth Hacking, nous vous avons rassemblé toutes les meilleures techniques en la matière dans le livre blanc « Le Growth Hacking : nouvel ami de l’engagement ». 

New Call-to-action

clanger

Geborene Münchnerin mit deutsch-französischen Wurzeln. Interessiert an allem was mit Web, Innovation und Kultur zu tun hat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *