Que l’aventure américaine commence !

Le 24 octobre dernier, nous vous annoncions une grande nouvelle pour iAdvize : une levée de fonds en série C de 32 millions d’euros ayant pour objectif de renforcer notre positionnement en Europe et de nous lancer sur le marché des Etats-Unis. L’aventure américaine est devenue réalité quelques jours plus tard lorsque Nicolas s’est installé dans nos bureaux de Boston. En tant que directeur de projets stratégiques, Nicolas dirigera l’aventure iAdvize sur le continent américain, en recrutant l’équipe, en rencontrant les premiers prospects mais également en signant les premiers contrats là-bas ! 3 autres membres ont rejoint l’équipe : Florent, Philip et Emily. Florent a été stagiaire chez iAdvize au courant de l’année 2014 et a, depuis, vécu aux Etats-Unis et travaillé dans le secteur de l’engagement client. Sa mission consistera à s’assurer de la réussite du partenariat entre iAdvize et ses clients américains. Philip et Emily viennent tout juste de rejoindre l’équipe et se concentrerons respectivement sur la génération de rendez-vous commerciaux et l’élaboration d’une stratégie marketing. En ce jour de Thanksgiving, véritable institution américaine, découvrons les premiers pas de l’équipe américaine d’iAdvize au Massachusetts et souhaitons-leur bonne chance pour la réussite de cette fabuleuse aventure ! 

Voici Nicolas :

Nicolas experience client

Dis-nous Nicolas, pourquoi est-ce que iAdvize s’installe aux Etats-Unis ? Qu’est-ce que ce marché a à nous offrir ? 

iAdvize s’attaque au marché américain parce qu’il représente un ENORME potentiel pour nous. Ce marché va devenir un moteur de croissance crucial pour iAdvize dans les années à venir. Les Etats-Unis ont un vivier bien plus important de clients que nos marchés européens, et ces clients sont plus imposants. A titre d’exemple, le marché du eCommerce français représente près de 60 milliards d’euros là ou l’eCommerce américain vaut plus de 300 milliards d’euros. Autre point différenciant, cette fois-ci dans l’industrie du bricolage : le leader français, Leroy Merlin, c’est près de 120 millions de pages vues par mois là où, le leader américain, Home Depot, amasse près de 600 millions de pages vues par mois. ENORME !!! Les Etats-Unis, c’est une autre galaxie. Et ils ont pour réputation d’exceller dans les affaires. Nous avons donc beaucoup à apprendre de leur manière de faire des affaires. Nous pouvons apprendre des leçons de ce marché, leçons qui pourraient nous être utiles sur tous les marchés sur lesquels nous sommes actuellement présents. 

Quels sont les défis du marché américain ? Comment allons-nous relever ces défis ?

Première difficulté : les Etats-Unis, c’est un marché très concurrentiel. Il y a quelques grands concurrents qui y sont déjà implantés, qui proposent de très bons produits, qui ont déjà un portefeuille conséquent de clients et qui ont beaucoup d’argent à leur disposition dès que le besoin s’en fait sentir. 

Le premier objectif lorsqu’on s’exporte aux Etats-Unis, c’est de signer quelques clients phares que nous pourrons ensuite utiliser comme modèles de réussite pour signer beaucoup d’autres clients. Mais le plus compliqué reste de signer ces premiers clients. Pour atteindre des prospects et signer ces premiers clients, nous allons devoir redoubler d’inventivité. Etant donné que nous avons peu de ressources, nous allons également devoir nous concentrer sur une liste précise de cibles. Pour le moment, nous avons décidé de nous focaliser sur des grandes marques du sportswear et de l’électronique grand public. 

Etant donné que les marchés américain et anglais ont plusieurs points en commun, dont la langue parlée bien évidemment, l’équipe américaine travaillera en étroite collaboration avec l’équipe anglaise pour favoriser les synergies. 

Pourquoi Boston?

Nous avons pris une carte des Etats-Unis et la première chose que nous avons faite, c’est barrer le milieu. Restaient donc les côtes ouest et est. Le problème avec la côte ouest, c’est qu’il y a un décalage horaire de 9 heures avec les bureaux français : les échanges téléphoniques avec les équipes européennes auraient alors été très compliqués (quand il est 18h à Nantes, il est 9h à San Francisco). Cela aurait conduit à la création d’une entité américaine qui aurait eu peu en commun avec le vaisseau-mère basé en France. Pour une entreprise comme iAdvize, avec une forte culture d’entreprise, cette option était inconcevable ! Nous avons donc fait une croix sur la côte ouest (dommage, j’aurais adoré vivre à San Francisco…). Il nous restait alors la côte est. La plupart de nos prospects sont basés dans le Nord-Est, il nous restait donc deux options : New York ou Boston. Nous avons fini par choisir Boston car cette ville bénéficie d’un fort écosystème SaaS (Hubspot, Drift et LogMeIn sont basés à Boston) et parce qu’il serait plus facile d’attirer les meilleurs talents dans cette ville (le marché RH est moins compétitif qu’à New York). 

Tu as déjà vécu aux Etats-Unis. Qu’est-ce qui te plait dans le fait de vivre là-bas ?

Ce que je préfère aux Etats-Unis, c’est la façon de faire des affaires. Le leitmotiv #1 là-bas ? “time is money”, le temps c’est de l’argent ! Ce leitmotiv incite les professionnels à être efficaces et à aller droit au but. J’aime cette mentalité. Ici les réunions ne durent pas plus de 30 minutes. 

J’aime également l’optimisme des Américains. Ils ne perdent pas de temps à se plaindre, ils se focalisent sur la résolution de problèmes. 

D’un point de vue personnel, je suis également très heureux de proposer l’aventure américaine à mes 2 filles et de leur permettre la possibilité d’être bilingues. De plus, Boston est un endroit où il fait bon vivre. Cette ville est à New York ce que Nantes est à Paris. L’un des aspects qui fait de Boston une ville unique, c’est le fait que c’est la ville la plus européenne des Etats-Unis.

Peux-tu nous parler un peu du bureau à Boston ? 

Nous sommes situés dans la périphérie de la ville de Boston, dans une banlieue nommée Cambridge. La région est connue pour ses capacités intellectuelles, en effet, elle héberge les célèbres universités d’Harvard et du MIT. Nous nous trouvons dans les bureaux WeWork et partageons l’espace avec des dizaines d’autres petites entreprises. L’endroit bouillonne d’ondes positives

Bureau Boston Marketing

  1. Jusqu’à présent, quelles ont été tes impressions de Boston ? 

L’automne est très beau à Boston ! Les arbres donnent vie à des feux d’artifice de couleurs. Une semaine après mon arrivée, j’ai assisté à une tradition très américaine, Halloween. Toutes les maisons dans mon quarter étaient décorées d’araignées, fantômes et autres squelettes. Mes filles ont adoré ! Sur le plan professionnel, il y a une forte communauté française que j’ai prévu d’explorer dès que possible. Affaire à suivre… 

Quels talents recherches-tu pour compléter ton équipe américaine ?

Sur les 12 premiers mois, nous allons former une dream team de 5 personnes : en plus de Florent et moi-même, nous recrutons un Marketing Manager, un BDR et un commercial spécialisé dans les grands comptes. Grâce au très bon travail de l’équipe RH d’iAdvize, nous avons déjà sourcés et sécurisés tous ces profils. La dream team américaine sera complète à partir du 20 novembre. 

Qu’est-ce qui te donne le plus envie dans cette aventure ?

J’ai hâte de signer les premiers deals ! Ce sera mon obsession au cours des 12 prochains mois. J’ai également hâte de vivre une aventure avant tout humaine. Le lien qui liera les membres de l’équipe américaine sera aussi fort que le chemin qui nous attend sera intense. 

As-tu prévu quelque chose pour Thanksgiving ? 

Pas encore. Mais étant donné que Thanksgiving est une fête familiale, je passerai sûrement Thanksgiving chez moi, en famille. 

Voici Florent :

Florent experience client

Il y a quelques années, tu étais stagiaire chez iAdvize et en octobre 2017, tu es revenu pour lancer le marché américain avec Nicolas. Qu’as-tu fait entre temps ? 

J’ai été très occupé ! Premièrement, je me suis installé aux Etats-Unis et je me suis acclimaté à ce pays, aussi bien d’un point de vue culturel que professionnel. Il y a plus de différences qu’on peut le croire entre la manière de travailler des Français et des Américains : nous n’abordons pas les problème de la même façon, nous communiquons différemment, nous avons des process différents. Maintenant je suis capable de faire la différence entre ce que les Américains disent et ce qu’ils pensent vraiment – ils sont bien moins directs que nous ! C’est très intéressant pour moi de développer cette “agilité biculturelle”. 

J’ai également appris à connaître la relation client aux Etats-Unis en travaillant pour une entreprise de live chat qui aidait des clients très exigeants qui utilisaient le chat depuis 2001. J’ai frayé mon chemin ici, j’étais le petit Français qui travaillait pour des entreprises et clients 100% américains. Je pense qu’il était tout à fait logique pour moi de rapporter cette expérience à iAdvize maintenant !

Pourquoi es-tu revenu

Parce que tu ne te remets jamais de ton premier amour :-) Plus sérieusement, je n’ai jamais trouvé d’autre entreprise qui m’ait autant donné envie d’aller au travail le matin. iAdvize donne le pouvoir à ses employés de perturber l’ordre établi (hack the established, ma valeur préférée chez iAdvize). Et c’est pour moi, la définition même de l’expression “être utile” : fais ce qui te semble juste plutôt que de faire ce qu’on te demande sans réfléchir. Le projet d’ouverture d’un bureau aux Etats-Unis est très orienté vers l’entreprenariat et j’adore ça. 

Je suis aussi revenu parce que je suis fier d’être Français en fait ! C’est génial de pouvoir travailler pour les Etats-Unis tout en arborant fièrement nos racines françaises et en montrant que nous sommes très performants dans ce que nous entreprenons. 

Qu’est-ce qui te plait dans le fait de vivre aux Etats-Unis ?

J’adore avoir l’impression que tout est possible dans ce pays. Je sais que ça peut paraître nunuche mais c’est vraiment le cas ! Tout roule et vous obtenez ce que vous voulez tant que vous vous battez pour l’avoir. Alors oui ici ça a l’air plus individualiste qu’en France, mais au final, on mérite vraiment ce qu’on a ici et on sait qu’on peut toujours atteindre le pallier supérieur. Tout dépend de vous !

Qu’as-tu entendu à propos de Boston ?

J’ai entendu dire qu’il fait vraiment très froid l’hiver mais à part ça, je n’ai entendu et vu que du positif à propos de Boston ! Les gens sont très accueillants et peut être plus abordables que dans beaucoup d’autres endroits des Etats-Unis. La ville est culturellement et historiquement très riche et j’ai hâte de la découvrir ! J’ai aussi hâte de découvrir la période de Noël ici : ça a l’air magique. Oh et une dernière chose : j’ai déjà eu la chance d’en goûter et les galettes de homard sont à tomber ici. Miam !


  1. Qu’est-ce qui te donne le plus envie dans cette aventure ?

J’ai hâte d’avancer vers le succès ! L’un de mes slogans c’est que le chemin emprunté est plus important que l’objectif. Nos objectifs sont des objectifs à long terme : nous n’allons pas devenir les numéro un aux Etats-Unis en un claquement de doigts mais un jour qui sait, nous pourrons gravir les échelons un à un. C’est ce chemin qui me semble le plus excitant. Je suis sûr que c’est génial d’être en couverture du magazine Fortune en tant que “ceux qui l’ont fait”.  Mais ce n’est pas ce qui me motive, ce qui me motive ce sont plutôt les petites victoires qu’on gagne petit à petit. 

Bureau Boston Marketing

  1. Qu’as-tu fait lors de ton dernier Thanksgivings aux Etats-Unis ? Qu’as-tu de prévu cette année ?

C’était un Thanksgiving très américain ! J’étais avec mes beaux-parents au Texas, entouré de bébés et de chiens, profitant du meilleur barbecue que j’ai jamais goûté. J’ai passé 4 jours de coma alimentaire ! Je devrais revivre cette même expérience cette année ! 

Voici Philip :Philip marketing

Salut Philip ! Pourquoi as-tu souhaité rejoindre l’aventure iAdvize ?

J’ai souhaité rejoindre iAdvize pour deux raisons principales : 1 Nous développons et vendons un moyen de communication, un moyen de rendre les gens plus sociables. J’aime la simplicité du problème et la complexité de la solution, je pense qu’iAdvize a développé un excellent angle pour aborder le problème. Etant sur la partie commerciale, il est important pour moi de trouver une cause en laquelle je crois vraiment. 2 Le fait qu’iAdvize soit une entreprise soit d’origine française mais qui s’étend maintenant au niveau mondial est quelque chose d’impressionnant à mon sens. C’est très attractif grâce à la diversité de personnes et de cultures au sein d’une seule et même entreprise. J’adore voyager et j’aime avoir la possibilité de rencontrer des personnes qui viennent de différents horizons au quotidien, c’est génial ! 

Avais-tu des idées sur les entreprises européennes, les différences culturelles ?

L’été passé, je travaillais pour une entreprise irlandaise et cette expérience s’est avérée être l’une des principales raisons pour laquelle j’ai approché cette entité mondiale. J’ai pu voir à quel point l’entreprise irlandaise procédait différemment des entreprises américaines traditionnelles et j’ai été attiré par les différences culturelles. J’ai ressenti un sentiment d’unité et de camaraderie plus fort que prévu. J’ai vu un plus gros effort de travail d’équipe pour atteindre un même objectif. 

Qu’est ce qui te donne le plus envie ?

Pleins de choses ! Je viens juste de déménager à Boston donc j’ai hâte d’explorer ma nouvelle ville, je viens également de rejoindre iAdvize donc j’ai hâte de rencontrer pleins de personnes et de découvrir les crêpes !

Qu’est-ce qu’il faut absolument faire à Boston ? Quels sont les meilleurs endroits de la ville ?

625 Massachusetts Avenue, Cambridge, MA. 2nd Floor.

Haha, mais également le « Freedom Trail«  qui vous fait vous sentir 100% Américain (malheureusement, aucune arme n’est autorisée a être tirée sur la voie. Légalement) ;-) 

Quelles sont tes traditions Thanksgiving ?

Le mot d’ordre c’est : FAMILLE ! Je viens d’ailleurs de retourner à Buffalo, New York (ma ville natale) pour les vacances. Le plus important à Thanksgiving, c’est d’être reconnaissant des choses et des personnes que vous avez la chance d’avoir dans votre vie. Ensuite, vous vous engagez dans une compétition avec vous-même pour savoir combien de nourriture vous pouvez humainement ingurgiter cette année. Vous regretterez d’avoir manger autant à la seconde où vous l’aurez fait (mais tout va bien…. tout le monde est dans le même bateau !). Ce sont des vacances américaines après tout. 

Et voici Emily:

Emily marketing

Bonjour Emily :-) Pourquoi as-tu souhaité rejoindre l’aventure iAdvize ?

La première chose que j’ai faite avant de rejoindre iAdvize, c’est d’aller sur les réseaux sociaux et de jeter un oeil aux événements d’équipe et aux publications de l’entreprise. J’ai directement été impressionnée par l’esprit d’équipe et la camaraderie qui règne entre les membres de l’équipe iAdvize en France et en Europe. J’aime cette énergie débordante qui transparait du site iAdvize, les supports marketing absolument époustouflants, la vidéo “We are iAdvize” ainsi que l’expérience internationale de l’entreprise. Pour moi, choisir une carrière c’est comme choisir une famille d’entreprise. Je veux être entourée de personnes qui pensent constamment hors des sentiers battus, qui sont assez courageux pour sortir de leur zone de confort et qui se donnent corps et âme à la mission et aux valeurs de l’entreprise en ne formant qu’un. 

Avais-tu des idées sur les entreprises européennes, les différences culturelles ?

Oui, j’avais entendu tellement de belles histoires à propos de la culture d’entreprise au sein des entreprises européennes. Une histoire a particulièrement éveillé ma curiosité, elle renvoie au terme “travailler intelligemment”. Ce terme signifie qu’on travaille dans une ambiance relaxante sans oublier qu’on doit réussir des objectifs ! Je crois au travail intelligent, j’en suis une fan absolue !

Qu’est ce qui te donne le plus envie ?

Etant l’une des 5 membres du bureau de Boston pour iAdvize, j’ai hâte d’étendre notre présence aux Etats-Unis et d’agrandir l’équipe ici. J’ai hâte de partager la belle culture d’entreprise qu’on a ici à iAdvize avec les 5 valeurs qui nous portent au quotidien : i) Hack the Established; ii) Design the Unexpected; iii) Ship the Unsinkable; iv) Delight the Customer; and v) Join the Party. 

Qu’est-ce qu’il faut absolument faire à Boston ? Quels sont les meilleurs endroits de la ville ?

Etant une passionnée de gastronomie et étant mariée à un autre passionné, mon mari et moi adorons découvrir de nouveaux endroits où manger. Si vous cherchez bien, vous pouvez trouver de belles surprises. J’aime également l’art et je vous recommande fortement de visiter les musées d’art, et plus particulièrement, le Musée des Beaux-Arts de Boston. De temps en temps, les musées exposent différents artistes et / ou des pièces du monde entier. 

Quelles sont tes traditions Thanksgiving ?

Etant mariée à un Américain, je me suis surtout adaptée à ses traditions. Comme vous pouvez le contacter, Thanksgiving c’est avant tout passer du temps en famille et cuisiner, cuisiner, cuisiner ! Le plat typique de notre famille, c’est une dinde farcie et rôtie au four, de la sauce au cranberry, de la purée de pommes de terre, des haricots / brocolis cuits et de la tarte aux pommes ! Attention : la viande de dinde augmente fortement votre niveau de somnolence, quelques membres de la famille peuvent donc être amenés à faire une sieste. 

Happy Thanksgiving à tous nos lecteurs!

Découvrez les offres du moment et les nouvelles pages Entreprise et Carrières !

mhobbs

Miranda is in charge of internal communications at iAdvize, where she started working 3 years ago, originally as communications officer for the UK market. She has a BA from UCL in languages and a masters degree in translation and communication from the ISIT school in Paris. Although her passport is British, she feels at home on the continent ;-) Intrigued by all things cross-cultural, disruptive and customer service-related.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *